Bukavu : Pourquoi les entrepreneurs ne doivent-ils pas avoir peur des impôts ?

0
1150

Les impôts, lorsque cette urgence est bien gérée permet à votre entreprise de bien évoluer dans le monde des affaires. Malgré la grandeur de votre entreprise, moyenne ou petite. Pour certains, les impôts constituent un casse tète. Cependant, lorsque cette problématique est mal négociée, elle conduit les institutions dans des dérives. Pour les entreprises géantes, elles consultent les experts et ceux là qui maitrisent le domaine. Cependant que devrait faire les jeunes entrepreneurs de la ville de Bukavu qui sont ou qui veulent débuter leur business ?

En RDC, il y a toute une litanie des impôts et des taxes lorsqu’on veut se lancer dans l’entreprenariat. Entre autres, les déclarations annuelles de l’impôt sur les bénéfices et d’autres déclarations à effectuer mensuellement, notamment la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’impôt professionnel sur les rémunérations (IPR)…

Il est à rappeler qu’être jeune entrepreneur n’est pas une question qui a  trait à l’âge physique mais fait référence à quelqu’un qui vient de se lancer dans l’entrepreneuriat ou qui vient de créer sont entreprise.

Par ailleurs, à Bukavu, la plus part des jeunes entrepreneurs préfèrent le plus souvent rester sous l’ombre, hors des radars de l’Etat et se retranchent dans le secteur informel. En outre, les tournures de l’administration fiscales congolaises qui les coincent dans cet état.

En plus, la majeure partie des jeunes entrepreneurs de la ville de Bukavu ne connaissent pas les multiples taxes et impôts.

Néanmoins les affronter en ayant le courage, devra être la nouvelle attitude d’un busines man. Lorsqu’un entrepreneur a peur de l’impôt cela lui fait commettre des erreurs et pourtant s’il les affrontait, il se rendra compte que les choses sont aussi faciles.

Il est à préciser que autant d’année passées dans le secteur informel constitue une grande perte pour sont institution car l’enceinté d’une entreprise, sa durée dans le secteur constituent quelques paramètres important lors de la négociation ou la passassions d’un marché.

L’Etat congolais devrait soutenir les entrepreneurs car, un entrepreneur est différent d’un citoyen ordinaire, ou d’un employé. Il collecte l’impôt pour le compte de l’Etat et le reverse à celui-ci selon les échéances fixés par la loi.

Il est plus important de savoir la forme de sa société et le service auprès duquel vous l’enregistrer.

Il arrive des fois que les entreprises s’enregistre à un service des moyennes ou des grandes entreprises et commence âpres à supporter un poids fiscal qui n’est pas de sont rand car les gens de ces services n’ont pas eu le reflexe ou la volonté de l’orienter autrement.

Bref, un entrepreneur doit être animé d’un esprit de citoyenneté, le bien de sa collectivité. Il doit être formé et informer sur le système fiscal de son secteur. D’autres parts, il est à espérer que l’Etat congolais crée un climat des affaires propice pour l’émergence et la création d’emplois, moteur de développement durable.

Par Isaac MUSHARHAMINA

ACHA JIBU

Please enter your comment!
Please enter your name here